438-882-1719 info@mnutrition.ca
 1-833-3MANGER ou 438-882-1719
Prenez rendez-vous maintenant!

Comment choisir ses sources d’information en nutrition ?

« Le thé vert serait parmi les meilleurs aliments brûle-graisses. »

« Attention ! Les petits pois, le maïs et les carottes sont bourrés de sucre ! »

« Les piments forts font maigrir en augmentant nos dépenses énergétiques. »

« Voici les 10 puissants bienfaits pour la santé de la noix de coco… »

« Un grand verre d’eau citronnée chaque matin purifie le foie. »

« Tenez-vous loin des noix et des avocats qui sont bourrés de gras et de calories ! »

« Cette cure de jus vert bio pressé à froid booste votre système immunitaire et votre énergie, tout en nettoyant votre foie en douceur. »

Avez-vous remarqué comment on entend parler de nutrition où que l’on soit ? En effet, la nutrition n’a jamais autant fait jasé ! À moins de s’être égaré sur une île déserte, impossible de ne pas échapper à ce flot constant d’information accessible en un simple clic.

Quand l’information crédible se dilue dans un univers de fiction

Si l’augmentation des connaissances en nutrition peut nous aider à faire de meilleurs choix, encore faut-il que ces conseils soient véridiques et basés sur la science afin de provoquer les effets escomptés (ex. perte de poids, amélioration de la santé, meilleur niveau d’énergie, optimisation des performances sportives, etc.).

Autrement dit, ce n’est pas parce que c’est écrit sur Internet ou que ce truc a fonctionné avec une personne de votre entourage que ça va fonctionner pour vous aussi. En plus d’être inefficaces, certains conseils peuvent même entrainer certains risques pour la santé physique ou psychologique, tels que des carences nutritionnelles, un regain de poids, une baisse d’énergie, des sautes d’humeur, de l’irritabilité, une diminution de l’estime de soi, etc.


Or, n’importe qui peut actuellement publier de l’information sur Internet (même la coach de vie Gaby Gravel hé hé!). Se faisant, l’information juste et crédible côtoie de plus en plus les opinions, les gros titres sensationnalistes (souvent contradictoires), les résultats de recherches mal interprétés ou les « faits alternatifs » comme dirait l’administration Trump… Bref, des informations erronées non basées sur des preuves scientifiques solides.

Résultat : les consommateurs sont de plus en plus confus, septiques, craintifs, et ne savent plus qui croire. La foi en la science s’estompe ainsi peu à peu.

Malgré tout, bien des gens ressentent une pression énorme pour « bien manger » et pour faire de bons choix, car ils savent maintenant qu’une alimentation saine et équilibrée contribue à un bon état de santé. La cacophonie ayant lieu en nutrition peut ainsi devenir une source de stress et d’angoisse pour plusieurs personnes.

Méfiez-vous des nouvelles « trop belles pour être vrai » qui font le « buzz »

Trop beau pour être vrai ? Truc miraculeux ? Information simpliste ou radicale ? Faits présentés comme des certitudes ? Méfiez-vous de ce type d’articles ! La science est rarement toute noire ou blanche et est plutôt remplie de zones grises, d’hypothèses, de conditionnel, de mises en contexte et d’explications détaillées.

Par exemple, il serait réducteur et mensonger de dire que "boire un ou deux verres d'alcool par jour est bon pour la santé" simplement parce qu'une telle consommation pourrait avoir un effet favorable sur la santé du coeurs des personnes d'âge mûr.

En effet, cette affirmation simpliste fait fi qu'une consommation modérée d'alcool est associée à une augmentation des risques de souffrir de cancers de 20 à 30%, notamment de cancer de la bouche, du larynx et du pharynx, etc. À long terme, une consommation régulière d'alcool peut également entrainer d'autres effets négatifs sur la santé, telle une augmentation du niveau d'anxiété, de la tension artérielle, etc. De plus, selon la littérature scientifique, rien n'indique actuellement qu'une telle consommation d'alcool a un effet bénéfique sur la santé cardiovasculaire des jeunes. 

De plus, le hic avec les gros titres accrocheurs qui font le « buzz » sur Internet est qu’ils se basent rarement sur des revues exhaustives de la littérature scientifique (plusieurs études portant sur un même sujet), mais plutôt sur une seule étude regroupant un échantillon de participants limités.

Plusieurs études effectuées chez des rongeurs font également la une des médias en extrapolant les résultats chez l’humain, ce qui constitue un autre raccourci intellectuel.


Comment donc s’y retrouver ?

7 questions pour reconnaitre les sources fiables d’information en nutrition :

On dit qu’à sept ans, on atteint l’âge de raison. L’intuition laisse ainsi place à l’objectivité. Voici pourquoi j’opte ici pour le chiffre 7, plutôt que pour un beau chiffre rond. 

  1. L’auteur de l’article a-t-il les qualifications requises pour vous informer convenablement en nutrition ? Est-il un professionnel de la santé reconnu ? Étant régis par un ordre professionnel du Québec, les professionnels de la santé sont tenus d’offrir de l’information crédible appuyée par la science (par des faits, et non des opinions).
  2. Des informations sensationnalistes, simplistes, des aliments « miraculeux » ou « défendus » sont-ils présentés ? Attention, éloignez-vous de ce type d’article farfelu.
  3. Les recommandations se basent-elles sur une seule étude ou sur des études uniquement effectuées chez des animaux ? Attention, d’autres études sont nécessaires avant de pouvoir tirer des conclusions fiables chez l’humain. 
  1. L’auteur se cite-t-il abondamment pour prouver son point de vue ? Attention, ce site est peu crédible !
  1. Quelle est la mission de l’organisation ? Améliorer la santé de la population ou faire toujours plus de profits ? Quand les intérêts financiers prennent le dessus, il y a malheureusement bien des chances que les propos de l’auteur soient biaisés par l’appât du gain.  
  1. Sentez-vous que l’auteur tente de vous convaincre d’acheter des produits ? Est-ce que des publicités inondent le site ? Ne croyez-vous pas qu’un site faisant la promotion de poudre de protéine va passer sous silence que près de 100% des adultes canadiens comblent leurs besoins protéiques ?  
  1. Des références fiables et scientifiques se retrouvent-elles sur le site ? Par exemple, des études scientifiques récentes effectuées chez l’humain, des revues de la littérature ou des rapports crédibles en lien avec le sujet traité sont cités. Voilà qui est bon signe ! 

Ces références peuvent provenir de diverses sources, telles que des : 

 

Bref, remettez sans cesse en question l’information sur la nutrition qu’on vous propose à la télé, dans les magazines, sur les réseaux sociaux et sur Internet. Et méfiez-vous des articles présentant ce type de mots accrocheurs : « Brûleurs de graisse », « coupe-faim », « cures detox », « pilules miracles », « purifier »… 

Sur ce, voici de sages paroles de grands penseurs faisant l’éloge du doute :

 " Le doute est le commencement de la sagesse." -Aristote

 " Le doute est un état mental désagréable, mais la certitude est ridicule" -Voltaire

 " L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit" -Aristote

 

Pour démystifier le vrai du faux en nutrition, faites confiance aux experts en la matière : Nutrition en composant le 438-882-1719 ou Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

Rédaction : Maude Lagacé Dt.P.

Références : 

Extenso. La recette pour échapper à la désinformation en nutrition. [En ligne] http://www.extenso.org/blogue/la-recette-pour-echapper-a-la-desinformation-en-nutrition-16/208/

Extenso. Trinquez à votre santé. [En ligne] http://www.extenso.org/article/trinquez-a-votre-sante/ 

Les Diététistes du Canada. Mois de la nutrition 2017 – Fiches d’information : Les modes alimentaires. [En ligne] http://www.dietitians.ca/Downloads/Factsheets/NM2017-Factsheet-Set-FRE.aspx

Santé Canada. Les adultes Canadiens comblent-ils leurs besoins en nutriments uniquement grâce à l’alimentation? [En ligne] http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/surveill/nutrition/commun/art-nutr-adult-fra.php

Veille action pour de saines habitudes de vie. Sommet sur l’alimentation : les consommateurs sont confus, angoissés et prisonniers, selon Hélène Laurendeau. [En ligne] http://veilleaction.org/fr/la-veille/alimentation/3408-sommet-de-l-alimentation-les-consommateurs-sont-confus-angoissés-et-prisonniers-selon-helene-laurendeau.html

Joomla SEF URLs by Artio

Horaire nutritionnistes

(sur rendez-vous)

Lundi : 9h00 à 20h00
Mardi : 9h00 à 20h00
Mercredi : 8h30 à 20h00
Jeudi : 10h00 à 20h00
Vendredi : 9h30 à 18h30
Samedi : FERMÉ
Dimanche : FERMÉ

Horaire service à la clientèle

438-882-1719
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Lundi: 9h00 à 17h00
Mardi: 9h00 à 17h00
Mercredi: 9h00 à 17h00
Jeudi: 9h00 à 17h00
Vendredi: 9h00 à 16h30
Samedi: FERMÉ
Dimanche: FERMÉ
*En pause de 12h à 13h tous les midis